La Sécurité Sociale en question...après RPC 41.

Publié le par liger

Lorsque j'ai rédigé RPC41, on sentait bien que Sarkozy préparait de nouvelles attaques Il sait bien qu'il risque de ne pas faire deux mandats Il s'agit donc d'ammasser les réformes qui permettront d'effacer la vieille tradition républicaine de solidarité, son expression à travers le programme du Comité national de la résistance. De fait, à peine RPC 41 était-il publié qu'il relançait sa réforme. Privatiser l'assurance maladie, ....Il ne rencontre pas une forte opposition. Hollande, au lendemain de l'annonce de réformes nouvelles, ne déclarait-il pas, sur Inter ,qu'il suffisait d'augmenter le CRDS ? Un peu juste non ? Beaucoup moins précis, beaucoup moins fort que Philippe Seguin lui-même. en fait, absence d'argumentation chez nos socialistes.
Relisez RPC41, faites le lire. Il ne contient que des données que chacun peut vérifier en lisant par exemple les travaux de la Cour des Comptes sur la Sécurité Sociale. Face à l'empereur, tout se passe comme si l'opposition était complètement neutralisée ! Il est vrai que Strauss-kahn au FMI, à New-York, Pascal Lamy à la tête d'une OMC qui ne parvient pas à sortir de difficultés interminables, les socialistes- car ce sont deux anciens socialistes- sont mal placés pour critiquer le néo-libéralisme. Ils ne le font d'ailleurs pas. Et pourtant !!!
Où sont ceux qui n'acceptent pas ? ils existent. Ils votent périodiquement socialiste, faute de mieux, dans l'espoir d'un miracle. Il n'y a pourtant pas d'autres solutions. Tant que l'ENA formera les responsables du PS comme de l'UMP, que peut-on espérer ?
Souhaitons que notre cri rencontre quelqu'écho.

Publié dans régulation

Commenter cet article